26 octobre 2021

Le Canardeur

Pour que la liberté d'écrire reste légion !

Arrêtons le factuel !

3 min read

De nos jours, il est devenu très compliqué de bâtir une réflexion sociétale ou politique en pensant autrement que la norme qui nous est imposée dans les médias. Qu’ils soient sociaux ou conventionnels les supports d’information nous burinent de logique, d’analyse normative, martelant l’idée qu’on ne peut pas penser autrement et librement que par la mondialisation.

Globalisation, dictature du sondage trafiqué, tout est en place pour que l’information en France devienne une ombre pédagogique pathétique dans laquelle le métier de journaliste n’est plus qu’une forme de bras armée du “prince-patron” qui le paie pour exercer le rôle d’esclave du maître. Parfois au nom d’un dogme politique, souvent pour glorifier le ” saint argent” base de la puissance diabolique qui vous font choisir un encart publicitaire à un article culturel.

La mondialisation: L’ exemple de cette manipulation !

Voila 40 ans (années 80) que l’on nous torpille sans cesse sur la mondialisation et la globalisation. De tous côtés, c’est une ritournelle sans fin. Presse, télévision, magazines spécialisés, responsables politiques, nous perforent le cerveau implantant petit petit l’idée que la mondialisation est une évidence et que rien ne peut la contredire. Et ca marche ! Au nom du factuel, tout est devenu logique et rien ne peut changer les choses. Saviez-vous que quelque part, sur ce globe de l’univers, des esprits déifiant la mondialisation, travaillent sur la réédition d’un manuel qui évalue le degré de généralisation de l’économie en classant les pays par ordre de respect de cette globalisation. Ce groupe, on l’appelle l’OCDE (l’organisation de coopération et de développement économique ).

Inévitable la mondialisation ?

Vous achetez vos couches, votre boite à lentilles ou encore vos jardinières de légumes où vous voulez et quand vous voulez ! Et se lit sur votre visage le sourire béat de la satisfaction du devoir accompli avec votre chariot débordant de victuailles dont la moitié est inutile. Rassurez-vous, les marques globalisantes ont des services de communication qui vous donneront les arguments nécessaires pour justifier vos achats mondialistes. En prime, il vous retireront le moindre scrupule en vous offrant un “pins-Magnette” représentant une partie de l’hexagone, vous donnant ainsi la certitude d’acheter Français : Oui ils nous prennent pour des cons. La question est : Ont-ils raison ?

Ils sont forts ces manipulateurs ! Mais comment font-ils ? Sont-ils Nietzschéens adeptes du surhomme ? Ont-ils des dons magiques ? Sont-ce des sorciers venus d’un autre temps ? Comment font-ils pour tout mondialiser ? Mais la question majeure est : Devons-nous les laisser nous manipuler ainsi et développer un tel pouvoir sans aucune règle se réclamant de la démocratie ? Que faut-il faire pour mettre des limites à ce cataclysme planétaire ? Comment remettre de l’éthique dans le fonction d’une économie qui file à sa perte ?

Voilà, donc, autant de questionnements auxquels il est indispensable de s’affairer avant de se positionner autour d’un phénomène cyclonique. Sommes-nous en présence d’une faillite des autres systèmes économiques ou une guerre perdue face à aux vrais pouvoirs qui gouvernent le monde ? Comment en finir avec cette nocivité démentielle qui fait de cette économie mondialisée une bombe nucléaire en puissance. Malgré les alertes répétitives sur ces pratiques, les influenceurs sont aux ordres des décideurs pour nous mener à notre déclin. Ils vantent le bienfondé d’un mécanisme de marché qui nous emporte au fil des décennies vers un big bang qui nous fera dire à nous-tous : “Ahhhhh si on avait su….” Et pendant ce temps, le G7 nous annonce s’engager sur la mondialisation de l’impôt ! La machine à broyer est en marche !

Frédéric Quillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.